Internationalisation : le fun

           

Le début des années 1980 est marqué par une stagnation du tourisme. Les sports d'hiver devenant de plus en plus chers, ils sont moins accessibles au plus grand nombre. Cet immobilisme se transforme peu à peu en regression. Cependant, avec la chute du Mur de Berlin et la création de l'Union Européenne, l'opportunité d'un tourisme international apparaît. La culture est réellement mise en avant tout au long de cette période.  De célèbres musées voient le jour au coeur de la capitale française, comme le musée d'Orsay, ouvert 1986, ou encore le centre Pompidou d'art contemporain. La France, et surtout Paris, se sert de la culture pour installer sa notoriété et devenir peu à peu la première destination touristique au monde.

 

Cependant, la commune de Villard de Lans ne prend pas le virage de l'international, à l'inverse d'autres stations comme Courchevel, Val d'Isère ou Megève, qui est pourtant un élément incontournable à un renouvellement touristique. Ce choix entraîne de graves problèmes économiques et l'évidente apparition des résidences secondaires, surtout grenobloises, est la cause de l'importante diminution du nombre de séjours. Ainsi, la perte de chiffre d'affaire provoque la fermeture de nombreux établissements hôteliers.

Au millieu des années 1980 apparaît la notion de loisirs ludiques. Le "fun" alors revendiqué s'oppose à la rigueur des années précédentes. De nouvelles activités voient le jour et prennent une place dominante dans les pratiques touristiques. En hiver : le développement du ski nordique, la création du surf, de l'alpinisme, des raids en chiens de traîneau, du freeride, etc... Villard de Lans ne s'étant pas équipée des aménagements nécessaires à la pratique de ces activités, cela explique aussi sa perte de gamme. En revanche, les loisirs d'été - comme l'escalade, le VTT, le parapente, le canyoning, la spéléologie, etc... - ont été adoptés par la station.

 

Photographie de la cascade de glace, une activité récente mais qui réunit de plus en plus d'adeptes

 

Photographie d'un parapentiste à ski

 

 

Photographie d'une promenade en VTT à Corrençon en Vercors

 

Villard de Lans ne prend pas le virage de la culture et du renouvellement de ses activités. La commune ne fait pas assez de démarches à l'étranger et ne profite pas des divers évènements internationaux pour diversifier sa clientèle.

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site